J’ai lu pour vous… « Cress » le troisième tome des Chroniques Lunaires


Cress de Marissa Meyer

Les Chroniques Lunaires
Tome 3

9782266218191

Édition : PKJ
Date de Parution : 16 octobre 2014
Format : Broché (18€90)
Pages : 672


Les Chroniques Lunaires sont une série de livres que j’affectionne particulièrement.

Je suis une grande amatrice de contes de fée et je suis toujours impressionnée par les liens que Marissa Meyer fait entre ses récits et le conte originel.

Car les Chroniques Lunaires sont un savant mélange entre science fiction et conte de fées. Tout est dans le détail, et ce tome-ci s’attaque au conte de Raiponce.

Petit rappel du conte de Grimm à l’origine qui s’éloigne un peu de la version édulcorée de Disney :

Le nom Raiponce vient d’une fleur, il y a quelques siècles, elle était consommée pour ses racines. Le conte commence non pas dans un château mais près d’un jardin. Un couple habitait près d’un magnifique jardin cultivé par une sorcière, ils rêvaient d’avoir un enfant. Un jour, la femme tomba enceinte et demanda à son mari des raiponces, vous aurez pu me dire tant mieux parce que Fraise c’est beaucoup moins classe comme prénom mais bon. Le mari va donc cueillir des raiponces dans le jardin d’à coté mais se fait prendre par la sorcière qui lui demande son bébé contre sa vie.
Bien sûr le père donne son bébé, et ce dernier, enfin cette dernière est enfermée dans une tour et s’appelle Raiponce. Bref les années passent elle commence à avoir une grande tignasse. Et là, un prince tombe amoureux de sa voix parce qu’il l’entend chanter en passant près de la tour. Il commence à l’espionner et comprend comment accéder à la tour, avec les cheveux de Raiponce. Donc il monte et ils commencent à s’aimer. Mais Raiponce cette cruchasse parle de son prince à la sorcière et cette dernière pour la punir lui coupe les cheveux. Et avec ses cheveux elle tend un piège au prince qui une fois en haut de la tour, elle coupe les cheveux et le prince tombe dans des ronces et ses yeux sont crevés..

73630

Personnellement, j’ai lu cette version du conte petite, et ça m’avait traumatisée, mais tout va bien puisque Raiponce retrouve son prince et en pleurant ses larmes coulent dans ses yeux et il retrouve la vue, et ils vécurent heureux.

Bref. J’étais donc assez curieuse de savoir si Marissa Meyer allait s’inspirer de Disney ou de Grimm et pour mon plus grand plaisir, ou sadisme, elle s’est inspirée du conte de Grimm.

Pour ceux qui n’ont pas encore lu les Chroniques Lunaires, il s’agit de l’histoire de Cinder, une jeune cyborg qui habite sur Terre et qui est mécanicienne. La Terre est depuis plusieurs années en proie à la létumose, une maladie mortelle, enfin une épidémie. Mais les terriens sont également menacés par la Lune et la reine Levanna, une femme possèdant un pouvoir lunaire lui permettant comme tout bon lunaire de manipuler les esprits.  C’est dans ce contexte que Cinder, une paria car cyborg, rencontre Kai un prince dont elle tombe follement amoureuse. Et donc on suit cette histoire de Cinder, amoureuse de Kai, mais aussi une histoire de princesse disparue et de menace fantôme lunaire. Le second tome, introduisait les personnages de Scarlet et de Loup qui s’inspirent du Petit Chaperon Rouge. Et le troisième tome Raiponce.

Autant, ce que j’ai adoré dans les deux premiers tomes c’était l’ingéniosité des personnages et le caractère fort et émancipé des personnages feminins… Autant dans Cress… Euh… Cress (Raiponce) est niaise à un point qu’il est difficile de ne pas la trouver agaçante. Heureusement, elle ne reste pas niaise dans tout le livre, ou du moins d’autres qualités s’ajoutent à sa niaiserie car j’aurais pu la trouver insupportable.

Parce que s’il y avait bien une chose que Cress savait à propos des héros, c’est qu’ils étaient incapables de résister à une demoiselle en détresse. Et elle était sans doute la plus en détresse des demoiselles.

Heureusement, on retrouve tous les personnages, et l’histoire prend un tournant quasi-spectaculaire, j’ai vraiment adoré le troisième tome qui m’a tenue en haleine la plupart du temps. Et le twist final me permet de m’attacher à Cress que je trouvais un peu… insipide contrairement aux autres personnages.

Dans tous les cas j’ai hâte de lire la suite et fin de cette série qui m’aura vraiment marquée.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s