J’ai lu pour vous … Levana, un hors série des Chroniques Lunaires

210289_aj_m_8436


Levana de Marissa Meyer
Édition : PKJ
Date de Parution : 16/04/2015
Format : Broché (16€90)
Pages : 200


Levana, ou la grande méchante des Chroniques Lunaires. Mais pas seulement : il s’agit d’un personnage tout simplement fascinant et intriguant dès son apparition dans Cinder

Levana est la reine lunaire, dotée d’un magnétisme puissant lui permettant de contrôler les esprits, cependant ce magnétisme à un limite : les caméras. Ainsi Levana qui revêt une apparence de femme sublime, apparaît face aux caméras pourvue d’un immense voile lui conférant une aura mystérieuse.

Cruelle et sans pitié dans les livres, on n’en sait pas vraiment sur son histoire personnelle avant ce tome hors série qui à mon sens à toute sa place dans la série. Et je vous conseille de lire son histoire après avoir lu Cress le troisième tome des Chroniques Lunaires car ce livre dévoile le rôle de certains personnages qui n’apparaissent pas dans les deux premiers tomes.

L’écriture de Marissa Meyer est tout aussi agréable que dans les tomes précédents et j’admire sa faculté de pouvoir développer des personnages aussi nuancés et différents à chaque livre, et cette magie des personnages continue à sévir dans ce tome.

On en apprend donc plus sur Levana mais également sur les parents de Cinder et sur l’histoire de la princesse Winter qui sera développée dans le dernier tome des Chroniques Lunaires.

Levana n’est pas encore la reine sans pitié mais une simple princesse, son histoire est profondément touchante et son évolution est marquée par des épisodes terribles : l’amour, la guerre, la trahison et le pouvoir marque son parcours, celui d’une princesse qui n’était pas destinée à régner.

J’avais envie de savoir pourquoi elle était devenue aussi cruelle et l’explication dans ce livre était tout à fait convaincante même si je pense qu’elle a fait de très mauvais choix. Son histoire peut se raccrocher au conte du Vilain Petit Canard je pense. Mais en beaucoup plus cruel.

Ce tome renforce également l’idée que j’avais depuis le début : Marissa nous offre des portraits de femmes multiples : de la rebelle à la garçon manqué en passant par la niaise. Toutes les femmes de la saga ont une histoire et un caractère propre qui permet à chacun de pouvoir s’identifier au personnage qui lui ressemble (ou non) le plus. Quant aux hommes de la saga, ils sont également importants mais ce sont surtout les femmes qui sont développées.

Pour finir ce livre comme tous les autres tomes est un petit coup de coeur et je n’ai aucune envie que l’histoire se termine.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s